To content | To menu | To search

Notes de Voyage

Tag - Demain

Entries feed - Comments feed

Venus project presented at the UN Assembly Hall

I could hardly believe it: the Venus project, which I thought to be a marginal utopian idea, was presented last year at the prestigious United Nations Assembly Hall for the 2016 Novus Summit, which rewards contributors addressing the 17 Sustainable Development Goals.

It feels like a historical moment to see its founder, Jacques Fresco, now 100 years old, speaking to the assembly symbolizing the world consolidated government.

The Venus project proposes a brand new society and economic structure, where renewable energies and automation enable abundant goods and services, making money and most work irrelevant, and allowing citizens to contribute in the way they want (research, design, arts, or other activities).

What future? Venus project, Zeitgeist movement

Let's talk about the future!

Here is a fascinating proposal of futuristic society: no more money, mass robotization and computerization of optimal decisions, abundance and variety of goods, in the frame of available resources and environmental sustainability. The project also postulate that people born in this culture without scarcity nor competition would be free of greed, theft, and related violence. They would simply have the pleasure to what they are good at to serve the common good.

https://www.thevenusproject.com/

With the 100th birthday of the founder Jacque Fresco, they released their flagship documentary about the project: http://thechoiceisoursmovie.com

Unlike in communism, computerized science and abundance allows sound decisions without corruption. Administration would be minimal and transparent.

On the flip side, i don't think the issue of democracy can be discarded as they suggest, since many decisions are not only scientific: e.g. "What shall we maximize: freedom, happiness, aesthetics, or survival chances? (see my "map of ideals") Bioethics: Shall we allow human genetic engineering? Do we want Brave New World? How much freedom of speech do we allow in the face of science?"
We need democracy to avoid a technocratic dictatorship.

Further on the issue of robots and computerized decisions, like in "I, robot", I believe we could see some phenomenon of interpretation of basic principles (e.g. "Harm no human") which would imply some sacrifice once applied at global level, violating these same principles. e.g. "To save the group we might sometimes sacrifice few." With nascent consciousness, robots might not be so good at philosophy!
Again, that calls for some democracy, or at least a check-and-balance of powers.

PS: Facebook article

Éducation Totale - Mapping out Education

The recent reading of the Wikipedia article on Jedi (the Star Wars frenzy can spark meaningful thoughts!) has lead me to realize how various fields of teaching and education can complement each others. Jedi are said to be "Polymaths", a word implying the mastery of many fields of knowledge, and at the Renaissance, mastery of arts as well. Since Jedi, like most Asian monastic traditions, blend rather physical training and wisdom, I came out with the following map of education:

The 4 fields of learning (Sport, Art, Science, Wisdom) are linked to 4 components of the person (Body, Heart, Mind, Soul), and nurture them with 4 types of food or accomplishment (health, beauty, science, peace).

Further, 4 types of historical teaching are proposed, giving emphasis on pairs of fields.

  • Sport+Art : Antique education as proposed by Plato
  • Art+Science : Renaissance polymath, like Da Vinci
  • Science+Wisdom : Medieval scholastic
  • Wisdom+Sport : Asian monachism

It is to be noted that back then, the definitions of the 4 fields were not as restrictive as shown here. For instance, Asian monks haven't excluded science but have been including part of it into their wisdoms.

  • The horizontal axis is about Power: Can and Know, "Pouvoir et Savoir". By combining horizontally Sport and practical Sciences, we could also imagine another very pragmatic education model: a nation of robots with no emotions (Equilibrium) nor conscience ! (Fahrenheit 451, Brave New World)
  • The vertical axis is about Feeling: Conceive and Receive, The combination of Art and Wisdom: people alternating between nerdy passionate creation, and peaceful selfless bounty to one another.

Maybe an accomplished man has to explore and balance all these fields?

I've integrated this map into the broader cardinal cycle.

Facebook post

Idea: FOAF Notepad

After quite some time thinking about RDF and semi-structured data, as well as making endless lists of Chinese words and characters, i've come to wish (and vainly looked for it) that some gizmo-App would enable the following:

  • Put items on an empty screen surface, in the form of label or boxes (contacts name, Chinese character, words, etc.)
  • Draw links between them (affinity, kinship, phonetics, meaning, shape, etc.)
  • Let the graph converge and structure itself according to the links

To go further:

  • Various types of links could be defined
  • Different link attractions could be defined, to give different results depending on priority (e.g. get a graph showing rather friendship than kinship, or rather meaning than phonetics)

Anyone here with the skill, time, and/or passion for this ? Thanks !

Here is what a FOAF graph can look like:

Des vélos, si seulement...

Matin calme, tombé du lit à 6h, tiré par une sorte de doute à propos du mail que je préparais hier: "L'ai-je bien envoyé avant d'aller dormir ?". Surprise magnifique : Oui bien envoyé, réponse de Michel content, propose de traiter dorénavant directement avec le client. Bonheur ! Cette semaine qui vient, de fête du Têt, anniversaire, St Valentin, et fin de période d'essai se profile sous un jour joyeux. (voire carrément béatifique, si je puis dire.)

Les vélos ? C'est parce qu'en cette heure matinale, le chant du coq lointain est doucement agrémenté de chant d'oiseaux, ce qui me rappelle de façon saisissante la France ! (notamment le stage à EDF sur leur ile)
Mais la rumeur des motos avec leurs klaxons commence déjà à s'imposer... Imaginez que tout ça soient remplacé par des vélos ? Utopique ? Oui et non.
Comme je l'avais décrit, la circulation à Hanoi est à 90% des 2 roues et la vitesse standard est entre 20 et 40km/h maximum. Pour l'avoir experimenté je vois que le vélo est l'outil idéal pour se déplacer dans cette ville toute plate.

Alors pourquoi toutes ces mobylettes et scooters ? La seule raison que je vois, et de taille, est la convention sociale. La moto représente probablement un échelon de succès social et d'indépendance, le vélo étant plutôt utilisé par les écoliers et les travailleurs les moins fortunés. Quel dommage...
Il y aurait pourtant à la clef des économies sur le carburant, l'entretient, des économies d'espace pour les parkings et la route en général, et une très net amélioration de la pollution atmosphérique et... sonore !
Le rugissement interminable des klaxons est parfois vraiment pénible, d'autant plus que la majorité sonnent en tierces mineures.

Mais bref: diligence, félicité, délices !

Internet, fontaine des solutions latentes

Le bricoleur plein d'initiative se dit "Comment améliorer ceci pour me faciliter la vie", puis il va chercher ses outils pour réaliser sa solution à sa façon.
Internet est une nouvelle donne : une quantité phénoménale de biens, services et logiciels y est disponibles. Mais encore faut-il chercher quelque chose pour le trouver ! Ainsi notre personnage plein d'initiative et désirs d'amélioration n'a en général qu'à prendre conscience de ce qu'il cherche pour l'y trouver ! Internet m'apparait donc comme une sorte de fontaine abondante où il suffit d'invoquer une chose pour la faire exister et en disposer.

Par exemple, il y a quelques temps je me suis dit que j'aimerais maitriser le C++ pour coder des robots réalisant des tâches sur internet. Une simple recherche m'a montré que de tels logiciel sont disponibles. Plus récemment je pensais à un programme pour renommer en masse des documents selon des conditions logiques. Le réflexe commence à venir : une telle chose a probablement déjà été fabriquée et m'attend dans un coin du net...

Laïcité / Advocating for secularism

Résumé:

  • Une distinction délicate peut se tracer entre le spirituel/éthique et le profane/politique
  • Le principe de laïcité résout le conflit d'autorité politique/religieux.
  • L'interaction entre les religions et le politique est préservée par l'intermédiaire de l'ambivalence citoyens/fidèles.

En plus clair :

Cliquez pour la suite...

Continue reading...

Une turbine solaire / Gas cycle based solar turbine

Je ne sais plus comment l'idée à commencer à germer, mais le résultat est là : un turbine à gaz sans gaz, entraînée par la seule lumière du soleil !


L'élément original est de concentrer les rayons en un seul faisceau parallèle. Ce faisceau pourra entrer dans un canal cylindrique profond et ne percuter la paroi qu'au fond. La profondeur de ce tube assure qu'après l'impact de la lumière sur le fond, les réflexions et radiations se feront en quasi totalité sur les parois du tube, emprisonnant le lumière et la convertissant quasi totalement en chaleur. Ce tube serait en céramique noire réfractaire, supportant environ un millier de degrés. Il sera encapsulé dans d'autres cylindres où circulera l'air comprimé.

Le reste du fonctionnement est similaire à celui d'une turbine à gaz : de l'air frais est compressé à 10 bar environs, puis est chauffé progressivement pour se dilater et venir entrainer une turbine. La puissance mécanique extraite par la turbine sert à entraîner le compresseur et l'excédent est converti en électricité. L'air d'échappement cède de sa chaleur à l'air compressé histoire d'améliorer l'efficacité.

Les chiffres : Pour une jolie sortie élec de 10 kWe, il faudrait un peu moins de 30 kW de lumière. 6h par jour d'été dans les bons déserts, l'ensoleillement est supérieur à 750 W/m². Il faudrait donc concentrer la lumière sur une surface de 40 m², comme par exemple une parabole de 7m de diamètre. Alors, pourquoi ne pas en installer dans quelques oasis au Magreb ?


On peut espérer faire monter l'efficacité en atteignant de très hautes températures, ce qui est tout à fait possible à partir de notre faisceau de lumière. Le procédé est sans émission, à part un peu de NOx si on tire trop sur les hautes températures.

L'Esprit souffle et le boy-scout fait sa B.A. : Engagez-vous qu'ils disaient !

Petite histoire naïve de celui qui va courir par une après-midi ensoleillée :

Sur le parcours habituel je réalise la quantité de détritus qui borde le chemin. En bonnes dispositions, tout juste dans l'euphorie d'un bon jogging qui démarre, et plutôt enclin à sauver le monde, je me dis : "Ok pour ramasser tous ces cartons et gobelets Mac Do, mais il me faut d'abord un bon sac plastique." Sur quoi Il me répond "Top la !". 100m plus loin, je fais un écart pour inspecter un sac, mais il est déchiré. "Ah non, il faudra faire mieux que ça." Plus loin, un autre sac dans les fourrés passe, mais j'ai la flemme de faire l'écart. 20m plus loin, un troisième se présente, et là je paie l'écart... et il est beau, propre, vide... "Ok, alors c'est parti !" Et me voilà lancé sur le parcours habituel qui prend un allure de Slalom pour attraper dans la course les divers machins. Moi qui croyais que ça m'empêcherai de courir tranquillement, ça rend en réalité l'exercice plus complet et fatiguant !

Sur le chemin du retour, sac moitié plein, je repasse dans la zone à haute pollution. Le sac se remplit vite, mais j'arrive au niveau du deuxième sac, celui que j'avais ignoré. Encore un beau, vide et net. Me voilà reparti ! Par contre, ce n'est pas parce que je fais mon numéro idéaliste-greenpeace que j'oublie le pragmatisme : pas de place pour tout, donc priorité aux gros trucs plastifiés. Malgré cela, les deux sacs sont vite pleins. Au bout d'un moment, je dis "Ok basta. Je veux un autre sac sinon j'arrête ce job en mousse !" Le sac ne vient pas, je trouve une poubelle et me débarrasse des deux ballots. Mais à peine 10m plus loin, la surprise ! Pour la première fois, je suis troublé dans mon enthousiasme naïf : un grand sac blanc, épais et tout neuf... la blague ? Rien de miraculeux ou de paranormal, juste un coup de pouce du hasard on dira... Alors le job se finit avec un gros sac de plus, et des passants qui m'auront regardé amusés ! Tant mieux si en plus j'ai pu surprendre, que ça fasse réfléchir et changer les comportements. Et on se sait jamais vraiment ce que causera ce genre de cercles vertueux que l'on lance...

Bref, ma morale à 4 sous :
> Il y a beaucoup à faire et on se sent insignifiant. Mais il faut bien commencer un jour.
> Chacun à le droit de réclamer un coup de pouce du hasard pour se lancer, et continuer. Mais prenez des engagements réalistes, et respectez-les quand le hasard remplit sa part du contrat.
> Enfin, restez pragmatiques sur les résultats, exigeants sur le degré d'inconfort que vous tolérerez, et surtout gardez l'espérance en ce hasard qui laisse rarement tomber les bonnes intentions.

Engagement, fidélité, pragmatisme, et espérance !

- ceci était un communiqué de l'ADEME région Poitou-Charentes -

Napishtim embarqué dans le projet Wikipédia !


(eh oui, je m'amuse toujours autant avec paint ...)

Et voilà que je me lance dans cette aventure encyclopédique !

"Uta-Napishtim" est un personnage de la mythologie babylonienne, mentionné dans l'épopée de Gilgamesh. Il est l'équivalent du Noé biblique. J'ai choisi ce nom d'utilisateur, car pour moi, cette participation à la Wikipédia est une conséquence naturelle de ce que j'ai appelé le "syndrome de Noé". On pourrait l'expliquer comme ça :

"Soucis de rassembler chez soi tout les médias et fragments de souvenir qui nous sont chers, comme si demain tout pouvait disparaître, emporté par le déluge de l'oubli."

C'est peut être un comportement que j'ai hérité de mon père, et qui s'est manifesté dès le début du lycée, quand j'ai commencé à compiler toute la musique de jeu vidéo trouvable ! (Au bout de 35Go je me suis calmé ;)) J'ai aussi eu de mauvaise frayeurs avec des disques durs qui frôlaient le crash... cela m'a donné l'habitude de sauvegarder régulièrement mes documents, et particulièrement les textes, qui concentrent un maximum d'heure de travail par octet !

En tout cas, j'aime imaginer que Noé, en prévision du Déluge, n'aurait pas seulement sauvé chaque animal mais aussi chaque livre, image et musique du monde ! Une immense médiathèque au milieu des crocodiles cherchant à bouffer le milan qui a déjà bouffé le rossignol :) Ce thème du déluge m'intéresse beaucoup depuis un mois, et j'ai imaginé quelques scénarios qui se base dessus. Cela sera sans doute l'occasion d'un article, dans la rubrique "Idées carrément trop géniales"...

Pour en revenir à Wikipédia, démarré depuis quelques années, c'est probablement le projet encyclopédique le plus audacieux qui soit, notamment grâce aux nouvelles possibilités d'internet, combinées à une organisation de travail collectif. Y participer est un extraordinaire occasion de se renseigner à fond sur les thèmes qui nous intéressent.