To content | To menu | To search

Notes de Voyage

Tag - Perfume

Entries feed - Comments feed

Osmothèque: orgue à parfum miniature

Voici un coffret que j'ai fait confectionner l'année dernière, dans l'idée de rassembler 100 échantillons de parfum dans une petite boîte.

Etant donné que mes souvenirs se fixent particulièrment grâce aux odeurs, ce coffret joue un peu le rôle d'album photo, ou encore de compilation de musique. Il s'utilise comme un catalogue de voyage où l'on peut choisir la destination sous forme de lieu, d'instant, de couleur, d'humeur...

C'est aussi un peu comme un manuel de géographie grâce auquel je révise de temps en temps quelques senteurs exotiques, ou des groupes d'arômes difficiles à distinguer: "Burundi, Rwanda, Ouganda, lequel est plus rond? Plus vif? Plus suave? C'est comment déjà un parfum Chypré? Et poudré? Fougère? Vert?"

Je suis sûr qu'en entraînant régulièrement ses sens à discerner et nommer les choses, on gagne en acuité et largeur de perception; une sorte de supplément d'éveil. Cet entraînement est similaire à l'apprentissage ou approfondissement d'une nouvelle langue, ou encore la découverte de nouveaux concepts, comme une visite sur Wikipédia peut en offrir !

Angkor heureux

Juliette et moi passons 3 jours sur le site culte. A velo de temple en temple, les journees sont bien remplies et fatiguantes. Avec l'air est doux et le soleil fort j'ai souvent des impressions d'ete, en ajoutant du sable orange je me retrouve carrement sur les plages Bretonnes ! Les jeunes vendeurs sont gerables, mais je pense que nous auront quelques cauchemards a base de: "'Hello, 'cuse-me, OK, one dollar, you buy from me, mister.."'

Je retiens les piments aux parfums d'hortensia et au gout de framboise, et aussi une combinaision inattendue:

Citronnelle en curry + biere brune = gout de rose

Formation aux parfums

Cela faisait 4 ans que j'avais pris l'habitude de noter sur un carnet mes "Madeleines de Proust": gazon tondu (Polincove), hortensia mouillé ou piment vert sauce soja (St Pierre), citronnelle mordue (St Pierre), Laurier (St Pierre encore!), peau ensoleillée ou poutre en pin (Grèce), cosse de marron (ND Sannois), nourriture pour poisson (tortue de Floride), livret couleur imprimé neuf (Zelda Majora's Mask), Sel de table (Méditerranée), Romarin (Albigny), bâtiment de ciment frais (garage), lavande (Provence), menthol (ND Belgarde et alchimie), Tilleul (école primaire), encens (Égypte) ...

Depuis que j'ai récemment retrouvé et identifié un parfum d'autrefois, et ça m'a décidé à me lancer un peu plus dans cet univers ! J'ai pris contact avec une professionnelle du parfum sur Hanoi, et on s'est déjà fait quelques exercices de tests en aveugle. J'ai aussi acheté un coffret intitulé "l'encyclopédie du parfum", contenant un jeu de flacon pour apprendre les notes de bases dans la description des fragrances.

Leurs site propose toute une base de donnée des parfums existant depuis le XIXme siècle, avec leurs compositions, familles, facettes, ingrédients, etc... Enfin ! Des mots pour ces couleurs si difficiles à décrire !

Billets connexes:

Tisserand de parfums

Un escapade à Clisson m'a fait redécouvrir à quel point je suis un amoureux des parfums naturels, tant pour leur saveur immédiate que pour leur capacité à m'évoquer des souvenirs saisissants. Depuis un an j'ai commencé à faire la liste de ces madeleines de Proust. Au début je les considérais comme des portes olfactives vers des fragments de souvenir, des sortes de vortex spatio-temporels cachés dans les endroits les plus ordinaires, prêt à emporter le voyageur le temps d'une inspiration.

En fait, je vois maintenant que l'action de réminiscence affecte le souvenir exploré. Une première visite dans un coin de souvenir peut se limiter à redécouvrir un fragment d'univers incomplet... que l'on va progressivement reconstruire, par la réflexion de l'historien comme par la rêverie créatrice de l'artiste. A mesure que l'on retourne dans ce fragment de monde, on le construit, l'aménage, le pont qui nous y conduit se consolide.

Non seulement on va développer et construire l'univers du souvenir, mais inévitablement ce "lieu" se trouvera associé au lieu de la réminiscence. J'en fais l'expérience avec l'habitude que j'ai chaque matin de pincer un épi de lavande en arrivant à EDF. Je suis sûr que maintenant ce parfum sera autant connecté à l'univers provençal de mon souvenir qu'au lieu de travail d'EDF. Au final, les parfums sont comme des cordes sur lesquelles on va, volontairement ou non, enfiler des perles de souvenirs. La corde est un fil rouge reliant instantanément ces "lieux" et servant de pont pour les visiter ou les aménager. Ce tissage de souvenirs donne du volume au temps passé, et le fait percevoir comme un vaste ensemble de petits univers au sein duquel les cordes de parfums permettent d'aller partout à partir de n'importe où, et réciproquement.

Billets connexes: