Les langues chinoises et vietnamienne ont la particularité d'être "isolantes": tout se forme à partir de "caractères" invariables dont les combinaisons produisent les mots et les phrases. Le chinois est resté proche du concept d'origine avec des idéogrammes, le vietnamien est passé à une forme phonétiquement très européenne. Le coréen, langue agglutinante influencée par le chinois, écrit ses syllabes avec un transcription phonétique agrégée en blocs carrés similaires aux caractères chinois.

C'est en découvrant cette écriture il y a quelques semaines que j'ai pensé l'adapter, l'étendre, à la langue vietnamienne.

Voici le résultat, avec en orange les ajouts par rapport à l'alphabet coréen d'origine. Par case, à gauche la consonne vietnamienne, puis le son en convention API, et à droite le signe coréen.

Les semi-consonnes "W" et "Y" sont rendues à la mode coréenne en utilisant les voyelles.

Voici les nombreuses voyelles et les 6 tons, inexistants en coréen:

Un autre avantage de cette écriture: les voyelles se distinguent des consonnes car elles se basent presque toutes sur une forme en "T". Les voyelles précédées d'un "Y" redouble la barre central de leur "T". Selon une règle que je maîtrise assez mal, aux voyelles un peu trop seules peut d'ajouter un cercle à la base du "T"...

Et enfin un exemple !

N'étant pas rompu à l'écriture coréenne (loul), il se peut que j'ai mal agrégé certains éléments, ajoutant à la joyeuserie ci-dessus le traditionnel quota de yaourt.

Lien vers le forum de création linguistique: Koreo-Viet