To content | To menu | To search

Notes de Voyage

Tag - Perspective

Entries feed - Comments feed

Cardinal Cycle, a universal cultural framework?

Through the creation of the Hylian language, I've drawn correspondences between space (cardinal points) and time (sun, moon, seasons, life). More recently with the attempt to encompass all fields of education into 4 groups, I've been suggested a comparison with the European 4 elements. That triggered an extension of the initial "cardinal cycle" into something connecting all the Eurasian continent!

The Chinese cardinal points introduces a 5th item, central to the 4 others. This suggests similar central points, with transcendent character compared to the 4 others.

One thing at least is not universal: the link between the cardinal points and the moments of the day (through the position of the sun), which is only valid in the northern hemisphere. North-South is reversed in the southern hemisphere!

We see that Chinese culture is built between cycles of even and odd number. On one hand the Yin-Yang duality, the cycle of 4 seasons, and 4 cardinal points, often combined with the 8 combinations of the Taoist trigram. On the other hand, the cycle of the 5 agents, 5 music notes, 5 tastes, and then extended into the cycle of the 10 heavenly roots through multiplication by Yin-Yang.
However with the 5 agents, the "earth" holds a status similar to the others, not central.

For those who saw the movie "Divergent", we can also match the 5 factions following this order: Amity (farmers), Dauntless (fighters), Candor (judges), Abnegation (selfless servants), and Erudite (scientists).

Memory of Water and ElectroMagnetic Biology

Since 2005, a mind blowing experiment has repeatedly proven a chain of phenomenons which totally change the way we think about biology and medication.

In this serious French TV report on the France 5 channel in 2013, the Nobel biology award Luc Montagner shows how he replicates the results obtained by Jacques Benveniste in the 80's, and much further!

 

Report on the website of France 5

Ranked by the significance, the results are:

  • After diluting a biological substance (DNA, protein, etc.) into water, fitration of the substance, and then a cycle of high dilutions (up to 10^12) and agitation, water still behaves as if the substance was present: there seems to be a water memory of what i has contained.
  • The above diluted filtrate emits electromagnetic signal (EMS) signal in the low frequency range (10 to 50,000 Hz) in response to ambient electromagnetic noise. This signal can be measured by ordinary microphone coil and recorded on computer (in WAV format). The emission of this signal on pure water will cause the signal to be present in the water: again water will behaves as if it contains the substance!
    The proposed explanation is twofold: some molecules would interact through EMS instead of direct contact as classical chemistry teaches. Then if water is capable of keeping this signal it would replicate the effect of the molecule in their absence. Prof. Marc Henry from Strasburg university explains that this memory would occur in what quantum physics call "coherence domain" (CD), which are vacuum bubble of the range of 10^-10 meters, formed of water molecules, in which the EMS can be trapped.
  • DNA also emits an EMS, which is... its entire genetic code! In the above TV report, the following experiment in France is shown live: a known DNA is strongly diluted and agitated in water, then its EM signal is recorded into a 6 seconds WAV file which is emailed to a lab in Italy. There the Italian fellow researchers emit the signal on a sample of pure water for 1 hour, and then run a process called PCR (Polymerase Chain Reaction, which aims at duplicating a DNA sample into many identical copies). This process causes the same original DNA (98% identical) to form itself in Italy, apparently based on the signal "printed" on the water! The persistence of DNA information after the molecule is physically gone opens new ways to understand some viral diseases.

 

We had the 3D printer which allows you to download and replicate physical items. Now we have the same with living things! Need a special medical herb in your space station? Just get its DNA signal from Amazon and make it grow ex-nihilo!

As a consequence: no need to physically bring medication, you could only download the signal and "print" it on water! Good news for countries in great need for medication, but bad news for pharmaceutical industry which would be replaced by download platforms like Itune or Amazon for music!

 

Publications on the topic: www.notesdevoyage.com/ftp/Texte/DigiBio

Notably:

Wikipedia article on the experiment, still classified as pseudoscience

Comprehensive critical article from Ouvertures.net about the TV report and complementary interview of Prof. Montagnier.

Hylian, a Language for Zelda

It's time to get this out of my to-do list: a constructed language that came to my mind in September last year!


(Click on the picture to see the introduction PDF.)

The challenge is to develop a language in the frame of the samples already present in the games of The Legend of Zelda. The universe of the games contains a lot of names (characters, places, items, events, etc.) which serve as basis for the vocabulary of Hylian here. It would therefore be relatively easy to learn for a fan, already familiar with the world of Zelda.

Here is the ad-hoc alphabet:


(Click on the picture to get the TTF font.)
"C" is pronounced like "Sh".

In short, words are based on Roots, formed of 3 consonants. These Roots can be derived with vowels. For example:
Zelda => ZLD, which can give :

  • Zolud: wisdom,
  • Zoldi: wise,
  • Zalod: sage,
  • Zilud: temple,
  • Ezoulud: to get wiser,
  • etc.

Here is another set of examples:

And here is an example of text:

Fans can discuss it on the Zelda Universe forum. For the language specialist forum, it's here: Hylien sur l'Atelier.

Some of you might remember a similar project, my first constructed language:
Laramin

Frise historique mondiale / World history timeline

Revoilà la sympathique frise, depuis 10 minutes avant le Big Bang jusqu’à Lundi dernier, toute une Histoire !

World History Timeline

J'y ai particulièrement détaillé la période préhistorique, et aussi ajouté un résumé en une page... distiller toujours plus, jusqu’au squelette essentiel ! Puis remplumer petit à petit autour...

Pour les dates-clefs, je dirais :

  • -500 : Philosophes et fondateurs religieux (Zarathustra, Bouddha, Lao Zi, Socrate)
  • -300 : Premiers Empires (Alexandre, Maurya en Inde, Qin en Chine)
  • +400 : 1re choc Mongol-Hun (chute de Rome, ruine des Gupta)
  • +1200: 2eme choc Mongol (Gengis khan, Tartars, Yuan en Chine, sultanat de Delhi)
  • +1500: Fin du Moyen-Age (chute de Constantinople, Amériques, expansion Ottomane, Babar en Inde)

Poème coloré "Cloud Atlas"

Sur l'inspiration de ce film bouleversant :

Continue reading...

Osmothèque: orgue à parfum miniature

Voici un coffret que j'ai fait confectionner l'année dernière, dans l'idée de rassembler 100 échantillons de parfum dans une petite boîte.

Etant donné que mes souvenirs se fixent particulièrment grâce aux odeurs, ce coffret joue un peu le rôle d'album photo, ou encore de compilation de musique. Il s'utilise comme un catalogue de voyage où l'on peut choisir la destination sous forme de lieu, d'instant, de couleur, d'humeur...

C'est aussi un peu comme un manuel de géographie grâce auquel je révise de temps en temps quelques senteurs exotiques, ou des groupes d'arômes difficiles à distinguer: "Burundi, Rwanda, Ouganda, lequel est plus rond? Plus vif? Plus suave? C'est comment déjà un parfum Chypré? Et poudré? Fougère? Vert?"

Je suis sûr qu'en entraînant régulièrement ses sens à discerner et nommer les choses, on gagne en acuité et largeur de perception; une sorte de supplément d'éveil. Cet entraînement est similaire à l'apprentissage ou approfondissement d'une nouvelle langue, ou encore la découverte de nouveaux concepts, comme une visite sur Wikipédia peut en offrir !

Verdi - Dies Irae (triptyque)

L'idée de triptyque me trotte depuis longtemps, il s'agit de combiner une musique, une image et un texte.
Ici la musique est déjà prête, tirée du Requiem de Verdi :

http://youtube.googleapis.com/v/TVjDP0vlem4

Continue reading...

Etymologie croisée: Connexion-Fermeture

Voilà deux idées qui peuvent sembler incompatibles, voire contradictoires (On se ferme aux autres lorsque l'on coupe toutes connexions avec eux), mais qui se trouvent associées dans de nombreuses langues !

Le mot "concerner" contient un cet étrange paradoxe que l'on retrouve aussi en Chinois. Il porte à la fois l'idée de fermeture et de connexion. Le sens premier du mot dénote la relation logique connectant 2 choses, avec pour synonyme "affecter". Ce synonyme conduit au sens anglais de "concern" signifiant la préoccupation et l'inquiétude. L'idée de connexion se retrouve ici encore, mais dans le domaine affectif. L'idée de fermeture est aussi présente dans le mot si on le décompose: con-cerner ou co-cerner. On y retrouve l'idée d'entourer, d'enfermer.

En Anglais encore, le mot "close" signifie à la fois "fermé" et "proche" donc "en contact privilégié". En Allemand, "connexion" se dit "Anschluss", en utilisant la racine "Schluss" signifiant "clôture". Même en électricité, un circuit est dit fermé lorsque le contact électrique est établi et le courant circule...

Un coup d'œil à la langue chinoise confirme la coexistence de ces deux idées. Le caractère 关 seul a le sens de "fermé", mais il porte également le sens de connexion physique : 关系= "relation, contact", et de relation logique : 有关= "concernant".

Pour aller plus loin, on peut remarquer ces deux expressions parallèles en chinois:

  • 开心: Cœur-ouvert: heureux, se réjouir, plaisanter
  • 关心: Cœur-fermé: Inquiet, soucieux

On est tenté de voir des antonymes entre 开心/关心, ce qui rappellerait la bonne vielle sagesse de Socrate comme quoi le bonheur de l'ataraxie consiste à se détacher de tout. Cependant il doit bien exister un bonheur conciliable avec la compassion, empathie, ou autres connexions avec autrui... Attention donc aux langues qui véhiculent leur philosophie incognito !

Transcription numérique des caractères chinois

L’écriture idéographique pose de multiples défis originaux aux habitudes occidentales. Pas d’alphabet donc pas d’ordre alphabétique ! Les dictionnaires du chinois préfèrent la méthode de classement par nombre de traits, ce qui permet de retrouver dans un dictionnaire un caractère inconnu en comptant les coups de crayon qui le composent. Depuis les latinisations des caractères, et plus récemment la définition du Pinyin officiel, les dictionnaires peuvent maintenant proposer un classement alphabétique suivant la transcription latine. Mais cela n’a d’utilité que si la prononciation est déjà connue du lecteur, ce qui n’est pas sur dans le cas d’une rencontre dans un texte !

Par ailleurs depuis l’arrivée des ordinateurs, le chinois peut s’écrire de nombreuses façons. La plus courante consiste à écrire le forme latinisée en Pinyin et à sélectionner le caractères recherché, ou bien laisser l’ordinateur suggérer lui-même le caractère le plus probable étant donne le contexte. Cette méthode a le mérite d’utiliser le clavier alphabétique disponible. D’autres systèmes de saisie à peine différents utilisent un syllabaire comme à Taiwan, ou bien des fragments de syllabe afin d’optimiser la vitesse de saisie.

Ce qui m’intéresse aujourd’hui ce sont les modes de saisie basées sur les séquences de traits. En effet, mon téléphone me propose d’écrire les caractères à l’aide de 5 traits : 1=horizontal , 2=vertical, 3=biais gauche, 4=biais droit, 5=crochet. Puisque l’ordre dans lequel le chinois se trace est clairement défini par des règles, chacun des 50,000+ caractères peut être retrouvé par cette séquence de chiffres !

Par exemple :
一 = 1
二 = 11
工 = 121
八 ou 入 ou人 = 34
六 = 4134
亅 ou 了= 5
马 = 2551

Comme le montre le code 34, cette transcription produit des « homonymes » et donc n’est pas réversible. L’ordinateur pousse ce système plus loin avec la définition d’autres types de traits : 6=crochet droit, 7=croix, 8=carre.

Exemples :
十 = 7
义 = 47
木 = 734
口 = 8 (ou « 251 » sur mon téléphone)
品 = 888
七 ou匸 = 16
女 = 631 ( !? Je croyais que ce serait 136…)

Là ou ce codage par chiffre devient passionnant, c’est qu’un nombre peut se composer d’une partie entière et décimale, sépares par une virgule : 12345,6789 . Cela colle bien avec le fait que les caractères chinois présentent souvent 2 parties distinctes : la racine (rôle plutôt phonétique) et la clef (rôle sémantique, venant dériver la racine). Puisque la clef s’écrit (presque ?) toujours à gauche ou en haut, elle se trace en premier. Cela signifie que les chiffres désignant ces clefs se trouveront au début du nombre transcrivant le caractère. Il ne reste plus qu’à placer la virgule pour clairement délimiter la clef et la racine.

Exemples (classiques !) :
吗 = 8,2551
骂 = 88,2551
妈 = 631,2551
杩 = 734,2551

Ainsi la transcription numérique se rapproche de la façon visuelle dont on perçoit le caractère : la partie graphique commune se traduit par une redondance de séquence numérique.

Pour en revenir au dictionnaire, il pourrait proposer un classement par ordre numérique, soit de la partie entière (classement plutôt sémantique), soit de la partie décimale (classement plutôt phonétique).

Frise historique mondiale mise à jour

Un an après la première édition, voici une version plus complète de cette firse historique mondiale.

J'y a ajouté une section préhistorique depuis le Big bang, et une ligne détallée pour le Vietnam.

Atlas intergalactique

Je me donne le tournis depuis hier en regardant ces diverses cartes 3D de l'univers, depuis notre Soleil, le bras d'Orion, la Voie Lactée, le groupe local, le super-cluster Virgo, les super-clusters voisins, puis l'univers visible à 14 milliard d'années-lumières... Wouuf !

Ça fait à la fois rêver de voyages exotiques tendance Star Trek, et se sentir très insignifiant 6_6


En même temps... la Terre et sa vie consciente serait la seule chose vraiment significative dans ce grand bazar s'il n'y avait ailleurs que poussière et gaz stérile, mais "significative" pour l'Homme lui-même uniquement ! Narcissique détresse solitaire...

Visualisation musicale de FFX Final Battle de Hamauzu



Je redécouvre avec frisson cette vidéo que j'avais trouvée en 2009. Elle fait défiler la partition musicale MIDI (partition pour ordinateur) en même temps que la musique. Ce morceau est peut être un peu difficile d'accès, à cause de son rendu orchestral très rigide et ses sonorités de jeu vidéo peu réaliste... mais n'empêche que je trouve cette compo aussi géniale qu'hypnotique, et plus encore grâce à cette visualisation !

Profils d'idéologies douteuses


Il y a beaucoup de gros mots en -isme qui méritent deux choses : une définition claire et une condamnation mesurée.
La plupart des idéologies, même les plus honnis ou tristement célèbres, perdurent car elles se posent en réactions légitimes à de vrais problèmes et ont des intentions louables. La plupart ne sont pas purement des impasses mais peuvent conduire au pire si elles sont appliquées excessivement.

Voici un tableau où je propose quelques profils, arrangés par affinités :

 

Idéologie Dénonce : Rêve de : Risque de :
Fascisme discussion incessante, inaction, désordre, sabotage coopération, unité, action, force, ordre, efficacité procédure rigide, répression de dissidence, soumission instrumentale, dictature
Purisme (dont nationalisme) standardisation, mondialisation, extinction, dilution, métissage, dégénérescence authenticité, pureté, identité censure, culture figée, chasse au dégénérés
Xénophobie invasion, vol, criminalité associée à l'immigration chacun chez soi, à sa façon fermeture, étroitesse d'esprit, ignorance, accusation, haine, paranoïa, guerre
Racisme vie inégalitaire, qualité selon l'origine ethnique, identifier et orienter selon race, optimisation catégorisation rigide, prédestination ethnique/génétique, génocide
Eugénisme vie arbitraire, tare, maladie, vie douloureuse à épargner amélioration biologique, sélection selon la beauté, le plaisir standardisation, soif de contrôle, intolérance, stérilisation, avortement obligatoire, euthanasie
Laïcardisme ingérence religieuse, dogme, théocratie liberté de conscience, démocratie sans dogme anti-cléricalisme, exclusion des religions, fois de substitution: technologie, idole, leader; vide spirituel
Ultra-Libéralisme intervention politique, choix idéologiques, manque de pragmatisme liberté, auto-régulation, optimisation cartel, non-droit, inégalités croissantes, jungle
Capitalisme petites industries divisées production concentrée, efficacité, puissance monopole, inflexion du politique
Communisme exploitation des travailleurs, aliénation, inégalités égalité, partage, état providence déresponsabilisation, baisse de qualité, de productivité, perte d'intimité, Etat trop fort, dictature
Démocratie totale représentation, mensonge d'élus, entrave au vote direct participation directe en assemblée, referendum sur tout raison des masses incompétentes et désinformées, manipulation, dictature des médias
Populisme classe dirigeante sourde, intermédiaires coupant l'initiative populaire dialogue direct entre leader/peuple mascarade, prétendue disponibilité du leader, problèmes individuels au lieu de gestion générale, dictature masquée
Conspiration -isme infiltration, lobby, communautarisme, corruption, mafia intégrité des dirigeants, intérêt général paranoïa, procès d'intention, interprétation obsessionnelle du monde

 


Il y a sans doute à redire et des maladresses à rectifier. Vos commentaires sont bienvenus pour améliorer l'exactitude de cette liste !

Billet connexes

 

 

 

 

L'argent dette


Voici une video en français, très pédagogique et abordable pour comprendre comment le pouvoir de créer l'argent est passé des mains des États à celles des banques privées. La quantité d'argent est en augmentation exponentielle et correspond de moins en moins à une création de richesse tangible, et de plus en plus à une création de dette envers les banques. Une course folle vers la falaise où tout baigne tant qu'on peut courir, et puis plouf. Vive la vie !

Beaucoup plus complète et moins tendancieuse que la première édition, cette vidéo-ci présente aussi d'intéressantes alternatives monétaires.



J'avoue que la voix française est un brin agaçante, alors pour ceux qui préfère la version anglaise-canadienne:
http://www.youtube.com/watch?v=_doYllBk5No&feature=related

Alphabets anciens comparés

Comme il est plus facile d'apprendre des systèmes de chose plutôt que des listes interminables, rien ne vaut là encore un bon petit tableau ! ;)
J'ai été surpris de trouver des affinités entre l'araméen-arabe et les runes scandinaves (pour le Alep-Ansuz, le Hei-Ehwaz, le Vav-Uruz, et le Teth-Thurisaz)

Inception: magnifique !


stou.

Rallonge
Ce film illustre bien un aspect du rêve, ce contraste entre anodin/crucial, entre le petit détail et la métamorphose du monde, la valeur capitale de petites choses hautement symbolique.

Dans un premier sens, c'est l'anodin qui induit le crucial: Dans la scène finale on se demande si la toupille va tomber ou pas, et ce détail aussi minuscule qu'indiscutable est capable de remettre en cause toute la réalité du monde. On retrouve un peu cet arbre qui cache la forêt dans les bons scénarios à la Philippe K Dick, où tout à coup le lapsus d'un des personnages dans une phrase anodine vers la fin du film va causer une petite contradiction, puis une cascade de déductions conduisant à une totale reconsidération de l'intrigue, et souvent déduire que la personne est en réalité le grand méchant de l'histoire ! (cf Minority report, Les experts)

Dans le processus inverse, des évènements de style titanesque et apocalyptique dans un rêve sont en contraste avec l'aspect insignifiant de la réalité. Ainsi dans le film, bien que les personnages aient traversé plusieurs univers en poupée russe, vécu des instants de crise extrême, exploré jusqu'au fond du subconscient et y avoir passé parfois jusqu'à un siècle, au réveil il ne s'agit au final que quelques heures de rêve ayant pour but de faire prendre une décision à un industriel ! L'enjeu parait dérisoire à coté de l'aventure vécue !

Allez, pour le plaisir on s'écoute le gros Zimmer qui commence comme un flottement intime et finit en cataclysme général ! L'omniprésence d'accords majeurs contraste avec la noirceur massive de l'orchestration, comme une lueur très colorée dans la nuit.

FFXII ou la Chasse aux Leitmotivs

Voici un post que j'ai fait sur le forum SquareMusic en 2010:

A l'occasion d'un style de compo en mosaïque, Sakimoto en a profiter pour pousser à l'extrême le jeu des leitmotivs cachés et thèmes habillés en variations diverses.

Comme je suis un malade des tableaux, j'ai rassemblé toutes les occurrences de leitmotivs, par piste et minutage.

La grande devinette, et c'est là que votre aide sera sans doute utile, est de tenter de cerner à quoi/qui chaque leitmotiv fait référence. J'ai proposé des noms pour commencer...

J'avoue que je me suis bien amusé à tendre l'oreille pendant toute l'OST

PS: comme l'image a l'air trop grand pour le blog, la version complète est visible ici.

Internet, fontaine des solutions latentes

Le bricoleur plein d'initiative se dit "Comment améliorer ceci pour me faciliter la vie", puis il va chercher ses outils pour réaliser sa solution à sa façon.
Internet est une nouvelle donne : une quantité phénoménale de biens, services et logiciels y est disponibles. Mais encore faut-il chercher quelque chose pour le trouver ! Ainsi notre personnage plein d'initiative et désirs d'amélioration n'a en général qu'à prendre conscience de ce qu'il cherche pour l'y trouver ! Internet m'apparait donc comme une sorte de fontaine abondante où il suffit d'invoquer une chose pour la faire exister et en disposer.

Par exemple, il y a quelques temps je me suis dit que j'aimerais maitriser le C++ pour coder des robots réalisant des tâches sur internet. Une simple recherche m'a montré que de tels logiciel sont disponibles. Plus récemment je pensais à un programme pour renommer en masse des documents selon des conditions logiques. Le réflexe commence à venir : une telle chose a probablement déjà été fabriquée et m'attend dans un coin du net...

Tisserand de parfums

Un escapade à Clisson m'a fait redécouvrir à quel point je suis un amoureux des parfums naturels, tant pour leur saveur immédiate que pour leur capacité à m'évoquer des souvenirs saisissants. Depuis un an j'ai commencé à faire la liste de ces madeleines de Proust. Au début je les considérais comme des portes olfactives vers des fragments de souvenir, des sortes de vortex spatio-temporels cachés dans les endroits les plus ordinaires, prêt à emporter le voyageur le temps d'une inspiration.

En fait, je vois maintenant que l'action de réminiscence affecte le souvenir exploré. Une première visite dans un coin de souvenir peut se limiter à redécouvrir un fragment d'univers incomplet... que l'on va progressivement reconstruire, par la réflexion de l'historien comme par la rêverie créatrice de l'artiste. A mesure que l'on retourne dans ce fragment de monde, on le construit, l'aménage, le pont qui nous y conduit se consolide.

Non seulement on va développer et construire l'univers du souvenir, mais inévitablement ce "lieu" se trouvera associé au lieu de la réminiscence. J'en fais l'expérience avec l'habitude que j'ai chaque matin de pincer un épi de lavande en arrivant à EDF. Je suis sûr que maintenant ce parfum sera autant connecté à l'univers provençal de mon souvenir qu'au lieu de travail d'EDF. Au final, les parfums sont comme des cordes sur lesquelles on va, volontairement ou non, enfiler des perles de souvenirs. La corde est un fil rouge reliant instantanément ces "lieux" et servant de pont pour les visiter ou les aménager. Ce tissage de souvenirs donne du volume au temps passé, et le fait percevoir comme un vaste ensemble de petits univers au sein duquel les cordes de parfums permettent d'aller partout à partir de n'importe où, et réciproquement.

Billets connexes:

Attention synesthésie ! / My synesthetic summary

Comment un simple chiffre/lettre appelle un cortège de sensations aussi intenses que décalées...

How the reading of numbers and letters give me colorful responses and more...

Continue reading...

Raccourcis Historiques / Historical Hotkeys

> Countries
China ========= Ctrl C
Switzerland ===== Ctrl S
USA ========== Ctrl B
Kayman Islands == F2
Israel ========= Ctrl V
European Union == Alt Gr E
UNO ========== Ctrl Alt Supr

> People
Gutemberg ===== Ctrl P
V.E.R.D.I. ====== Ctrl I
Talebans ====== Ctrl Z
Mother Teresa == Ctrl Y
Sherlock Holmes = Ctrl F
Einstein ======= F1
Spielberg ====== Fn F8

> Inventions
Knife ========= Ctrl X
Atom bomb ===== Shift Supr
Camera ======== Prnt Screen
Spootnik ======= Fn F2
TV Remote ===== Alt Tab

:) (bon ok c'est un peu geek comme humour...)

Exergie, gaspillage et Mère-Nature

Introduction : L'énergie reste, mais son utilité chute !?

"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme."

Lavoisier a joliment annoncé qu'énergie et matière ne se détruisait pas mais changeait simplement de forme. La quantité est inchangée, mais pas la qualité ! En effet il existe différentes qualités d'énergie, directement lié au fait que l'énergie n'a pas d'intérêt en soi, mais uniquement lorsqu'elle est utilisable. Je m'explique : l'énergie peut prendre beaucoup de forme (chaleur, mécanique, lumière, chimique, électrique, etc.) et le but est toujours de la faire circuler dans diverses machines pour en tirer un service : la voiture déplace, le four cuit, le téléphone transmet la voix, etc. Lorsqu'elle a circulé, elle passe à une forme souvent inutilisable. (exemple : Le carburant de la voiture est devenue un gaz chaud puis tiède, l'électricité de l'ampoule est devenu une douce lumière.)
Il existe des technologies pour recapturer ces énergies, mais même appliquées dans les meilleures conditions, vous ne récupéreriez presque rien.

On peut voir ainsi que le travail ou service que l'on peut tirer d'une quantité d'énergie décroit quand celle-ci se dégrade.
Au cours de cette dégradation, vos kWh vont dégringoler de la formes nobles (élec, méca, etc.) à des formes plus bruts, dont finalement de la chaleur. Mais ce n'est pas fini ! Les calories ( = énergie thermique) vont tendre à se "diluer" progressivement dans la matière, à mesure que la température diminue. L'utilité de cette énergie disparaitra lorsque sa température sera égale à celle de l'environnement.

Pour illustrer en chiffres :
100 kWh de chaleur à 800°C peuvent fournir près de 40 kWh électrique.
100 kWh de chaleur à 300°C peuvent fournir près de 30 kWh électrique.
100 kWh de chaleur à 20°C ne vous donneront plus rien du tout !!

A l'autre extrême, 100 kWh à température infinie devrait donner 100 kWh elec.

Exergie, le cœur fragile de l'énergie
On peut approcher ce concept avec le mot "dilution". En effet la nature tend toujours à homogénéiser l'énergie : le café chaud tiédi pour atteindre la température de la salle, l'encre se répand dans l'eau, l'air sous pression fuit vers la plus basse, etc. Quand toutes ces aspects sont à l'équilibre (température, concentration chimiques, pression), aucune machine ne peut plus tirer aucun travail de l'ensemble.

Pour rendre compte de cela, on introduit la quantité "Exergie", qui représente la partie utilisable/extractible de l'énergie. Une approximation simple serait de dire que l'exergie d'un corps (1l d'essence, 1kg d'eau bouillante, etc) représente la quantité d'électricité que pourrait extraire de ce corps un machine parfaite. En bref, plus l'énergie est distribuée de façon inégale dans un système, plus le système contient d'exergie : Un glaçon et un verre d'eau chaude, une bombonne d'air comprimé dans une grande salle vide, etc. Quand l'énergie s'est totalement dilué, le système ne contient plus d'exergie.

Pour se représenter ces choses, on peut imaginer des cascades d'eau tombant de bassins en bassins au dessus d'un océan. Sur certaines de ces cascades, des moulins extraient du mouvement mécanique et utilisent le flot de l'eau. L'eau représente l'énergie, qui circule et ne se détruit pas. L'océan est l'environnement, contenant beaucoup d'énergie mais sans qu'on puisse rien en tirer. Donc l'altitude c'est... la qualité de l'énergie, ou teneur en exergie. Plus l'eau est haute, plus on peut l'utiliser pour faire tourner le moulin.
On peut donc voir le monde comme des cascades d'énergie qui coulent naturellement pour rejoindre le niveau de l'océan, et qui sont parfois utilisées par l'homme.

Mère Nature, une machine à gaspiller !
Le jugement là est un peu philosophique, mais la Nature est régie par les lois de dispersions d'énergie, et donc destruction d'exergie. C'est un peu comme reprocher aux chutes du Niagara de tomber sans fournir un seul GigaWatt électrique.

En comparaison de cela, l'activité humaine utilise ces cascades d'energie, leur donne un sens, les fait participer à ses projets.
Par contre, parmi les hommes il y a effectivement ceux qui gaspillent les ressources de qualité, et ceux qui en tirent le meilleur. Il faut juste garder à l'esprit que la Nature fera toujours pire de ce point de vue là !

Expériences insolites et réflexions sur les rêves


Le présent pur, c'est l'inconscience. Bergson

Une citation tordue trouvée dans le cahier philo de cet été... mais voilà qu'une expérience de sommeil me l'a fait comprendre un peu plus.

Paradoxe du rêveur
Qu'est ce qui fait qu'on se souvient de son rêve au matin ? Les conditions du réveil sans doute, le niveau du cycle de sommeil où l'on a été interrompu peut être. En tout cas cela faisait un moment que j'avais relevé une sorte de paradoxe temporel : Quand on vit son rêve et qu'on le ressent, tout semble se passer au présent. Alors comment se peut-il que le fait qu'on soit conscient ou non de rêver dépende du déroulement d'un évènement encore futur : le réveil ?

Rêve éveillé, en poupée russe, mais sans mémoire
J'ajoute sur la table une bizarrerie du sommeil. Imaginez vous en train de vous endormir, et tout à coup vous vous ressaisissez à moitié pour vous retrouver comme éveillé, mais dans votre rêve. Vous aurez donc conscience que tout et possible, pourrez choisir vos premières action, avant de perdre le contrôle. (Typiquement pour moi quand j'ai la chance que ça m'arrive, faire un petit bond dans les airs et me laisser planer à 2m du sol !)
L'autre occasion de se retrouver en rêve éveillé, ce sont ces doubles réveils. En général cela se passe comme un réveil normal, sauf qu'il y a des détails qui vous font réaliser que ce n'est pas fini ! Et puis là, vous vous réveillez pour de bon. J'en vient maintenant à une chose que j'ai réalisée : lorsque l'on rêve, semi conscient ou pas, il est impossible de se rappeler des évènements passés. Je m'en suis rendu compte à une période où j'avais l'avais l'habitude de prendre des notes après certains rêves, mais cette fois j'avais mon crayon et papier, et impossible d'utiliser la mémoire ! Je n'ai réalisé que quelques secondes plus tard que le rêve continuait... Et quant à la méthode pour provoquer ces rêves éveillés, désolé, je n'ai trouvé aucune recette miracle. Ça m'est juste arrivé 4 ou 5 fois.... pour autant que je me souvienne (!)

Conclusion Trêve de blah blah, voilà ce que je trouve à répondre au paradoxe aujourd'hui : Quand on rêve, tout se passe au "présent pur" de Bergson. Contrairement au présent conscient de tous les jours, où l'on voit l'instant présent avec la perspective du passé et des projections futures, ce présent pur est sans mémoire, un simple point sans passé ni perspective. C'est peut être celui que vivent les animaux chaque jours, ou bien peut seulement dans leur sommeil.
Cependant, même si aucun souvenir n'est accessible, selon Bergson tout est mémorisé. Au réveil, c'est simplement si notre cerveau nous donne accès à ces souvenirs que nous auront l'illusion intime d'avoir vécu notre rêve au présent. Dans le cas contraire, tout cela restera un secret de l'inconscient, un de plus.


Billets connexes:

Napishtim embarqué dans le projet Wikipédia !


(eh oui, je m'amuse toujours autant avec paint ...)

Et voilà que je me lance dans cette aventure encyclopédique !

"Uta-Napishtim" est un personnage de la mythologie babylonienne, mentionné dans l'épopée de Gilgamesh. Il est l'équivalent du Noé biblique. J'ai choisi ce nom d'utilisateur, car pour moi, cette participation à la Wikipédia est une conséquence naturelle de ce que j'ai appelé le "syndrome de Noé". On pourrait l'expliquer comme ça :

"Soucis de rassembler chez soi tout les médias et fragments de souvenir qui nous sont chers, comme si demain tout pouvait disparaître, emporté par le déluge de l'oubli."

C'est peut être un comportement que j'ai hérité de mon père, et qui s'est manifesté dès le début du lycée, quand j'ai commencé à compiler toute la musique de jeu vidéo trouvable ! (Au bout de 35Go je me suis calmé ;)) J'ai aussi eu de mauvaise frayeurs avec des disques durs qui frôlaient le crash... cela m'a donné l'habitude de sauvegarder régulièrement mes documents, et particulièrement les textes, qui concentrent un maximum d'heure de travail par octet !

En tout cas, j'aime imaginer que Noé, en prévision du Déluge, n'aurait pas seulement sauvé chaque animal mais aussi chaque livre, image et musique du monde ! Une immense médiathèque au milieu des crocodiles cherchant à bouffer le milan qui a déjà bouffé le rossignol :) Ce thème du déluge m'intéresse beaucoup depuis un mois, et j'ai imaginé quelques scénarios qui se base dessus. Cela sera sans doute l'occasion d'un article, dans la rubrique "Idées carrément trop géniales"...

Pour en revenir à Wikipédia, démarré depuis quelques années, c'est probablement le projet encyclopédique le plus audacieux qui soit, notamment grâce aux nouvelles possibilités d'internet, combinées à une organisation de travail collectif. Y participer est un extraordinaire occasion de se renseigner à fond sur les thèmes qui nous intéressent.

__________ Quelques lignes sur ma personnalité ___________

.

Continue reading...